Accueil > Environnement > Contaminants > Le bisphénol A

Le bisphénol A

Le bisphénol A (BPA), mélange de phénol et d’acétone, composant privilégié des emballages plastique, est fortement suspecté d’être un dangereux perturbateur endocrinien, pour les animaux et pour les hommes. Femmes enceintes, femmes allaitantes, bébés et jeunes enfants sont plus menacés.

 

Le bisphénol apporte la souplesse au plastique

Un grand nombre d’emballages contiennent du bisphenol

 

Grave perturbateur endocrinien

 

Diverses études ont montré que le bisphénol entraînerait sur les animaux, des modifications biochimiques du système nerveux central, des effets sur le système immunitaire, sur le système de reproduction, sur la glande mammaire…

Les spécialistes le considèrent comme un « perturbateur endocrinien jugé « préoccupant pour la fertilité de l’espèce humaine » en raison d’effets toxiques possibles, mais non démontrés, sur la reproduction.

Selon deux rapports de l’Agence nationale de sécurité alimentaire de l’alimentation et de l’environnement et du travail (ANSES), ces effets ont été constatés à des doses notablement inférieures aux doses de référence utilisées à des fins règlementaires (dose journalière tolérable fixée à 50 ug/kg/j). L’exposition au bisphénol A, notamment des femmes enceintes, des femmes allaitantes, des nourrissons et des jeunes enfants semble très problématique.

 

Présent dans de nombreux emballages

 

Le bisphénol A est présent dans de multiples emballages (intérieur de conserves, certains biberons, canettes, bouteilles plastique, bombonnes d’eau, amalgame dentaire). Selon l’Inra, « le BPA peut migrer de ces plastiques et résines vers l’aliment contenu (…). On le retrouve dans les urines, le sang et le liquide amniotique d’une grande majorité de la population européenne ». Une récente étude de l’Inra de Toulouse démontrait que le bisphénol A pouvait pénétrer l’organisme humain simplement par contact avec la peau.

 

Réaction tardive des autorités règlementaires

 

Les députés français ont voté en octobre 2011 une proposition de loi interdisant le  bisphénol A dans les contenants alimentaires à compter de 2014. Dès 2013, les contenants alimentaires de produits pour enfants de moins de trois ans devraient ne plus être autorisés. L’industrie agro-alimentaire a finalement perdu la partie après avoir favorisé pendant des années l’inertie des autorités règlementaires sur la question.

 

Sources : L’UE interdit le bisphénol A pour les biberons  Le Monde.fr 25.11.10

BPA – Selon l’Inra, le bisphénol A pénètre dans l’organisme par la peau   Le Point.fr  23-11-2010

Bisphénol A : l’avis de l’EFSA devrait raviver les débats Le Point.fr 1-10-2010

www.anses.fr