Accueil > Environnement > Développement durable > Déchets : un défi de société

Déchets : un défi de société

déchets et recyclageLa maîtrise des déchets et leur réduction sont devenues des urgences environnementales. La France qui incinère et stocke dans les décharges une grosse partie de ces détritus n’est pas un exemple à suivre.

 

13 tonnes par habitant

 

Chaque Français produit 354 kg d’ordures ménagères par an (chiffres Ademe 2006). Si l’on y ajoute, les détritus municipaux, ceux des collectivités et une partie des déchets économiques, on atteint 536 kg par an.

Mais si l’on prend en compte tous les déchets professionnels (BTP, industrie, agriculture, activités de soin) on atteint le chiffre hallucinant de 13 tonnes par an et par habitant. Soit 868 millions de tonnes pour l’ensemble du pays (le plus gros incombant au BTP, 41%, et à l’agriculture 43%) !

Tout le système de production et de consommation est en cause.  Selon un expert, Walter Stahel, directeur de l’Institut de la durée à Genève, 99% des ressources prélevées dans la nature deviennent des déchets en moins de 42  jours. Chaque objet de consommation (téléphone portable, brosse à dent…) génère des kilos et des kilos de déchets.

 

Recyclage

 

La France recycle environ un tiers des déchets ménagers (soit en recyclage de la matière, soit en compostage-méthanisation ). Ainsi, courant des années 2006, on extrayait et on recyclait, à partir des détritus, 18 millions de tonnes de matériaux (acier, papier carton, plastiques, verre…), sur une production de 43 millions de tonnes.

 

Incinération ou décharge

 

Mais si l’on recycle un tiers des déchets ménagers, on achemine environ 60% vers des incinérateurs ou des décharges. Un tiers des déchets collectés est incinéré et transformé en énergie (électricité, chaleur…). Une bonne partie (entre 30 et 40%) est emmenée vers une déchèterie ou décharge, soit une proportion bien plus importante que dans les pays scandinaves et qu’en Allemagne.

La filière des décharges n’est pas une solution acceptable d’un point de vue écologique. Elle soulève deux problèmes environnementaux, celui de l’enfouissement des déchets, et celui du dégagement de méthane, autre gaz à effet de serre, mais celui-ci 25 fois plus puissant que le CO2. On estime que les déchets en France sont à l’origine de 3% des gaz à effet de serre, soit autant que les transports aériens.

 

Objectif prioritaire : la réduction des déchets

 

L’amélioration du taux de recyclage des déchets, notamment ceux des ménages, est un des objectifs des pouvoirs publics et locaux. Vers 2015, il est prévu d’atteindre un taux de 45% de recyclage de déchets ménagers et assimilés (75% pour les emballages). Mais l’objectif prioritaire reste bien de réduire le volume de déchets par habitant. Les quantités de détritus incinérés ou acheminés en déchèteries doivent fortement diminuer pour lutter contre la pollution. Il reste crucial de diminuer à la source la production de déchets, à la fois pour limiter la pollution, diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et économiser les ressources de la planète.

 

 

Sources : Les déchets en chiffres en France. Ademe 2009

www.cniid.fr, le site du Centre national d’information indépendante sur les déchets