Accueil > Aliments > Epicerie > Le thé

Le thé

Le thé : la boisson la plus consommée au monde est très bénéfique


L'inde, la Chine et le Sri-Lanka, plus gros producteurs de thé

photo Gerjon Zomer
Licence Creative Commons

Avec plus d’un milliard de tasses bues chaque jour, la boisson la plus consommée au monde après l’eau est l’une des plus saines pour la santé. Très contrôlée sur le plan sanitaire en Europe, cette plante est riche de substances bénéfiques, en particulier les célèbres polyphénols.

 

ENVIRONNEMENT

 

Un  arbre unique

Un seul et même arbre, le Camellia Sinensis, est à l’origine des différentes variétés de thé. Cultivé dans les régions tropicales ou sub-tropicales, le théier a besoin d’une forte humidité, d’ensoleillement et de pluies abondantes et régulières.

 

Pesticides sous haut contrôle

L’Europe a édicté une réglementation très sévère : plus de 200 pesticides sont contrôlés, limités ou interdits. On contrôle aussi la présence de métaux lourds. La Chine, premier producteur mondial, n’applique pas les mêmes exigences pour ses consommateurs. Greenpeace a mis à jour en 2012 l’usage de pesticides interdits ou des résidus de pesticides bien trop élevés dans des thés Lipton.  Suite à cette campagne, Unilever a annoncé qu’à l’horizon 2015, les produits Lipton auront la certification Rain Forest Alliance, qui fixe des critères sévères sur les pesticides.

 

Grandes exploitations et petits jardins

La plante a été découverte en Chine vers 2740 avant JC. Une quarantaine de pays environ cultivent aux alentours de trois millions de tonnes par an. La moitié des thés verts et noirs consommés dans le monde sont produit par l’Inde, la Chine (près de 70% du thé vert mondial) et le Sri-Lanka. Le Kenya, la Turquie, l’Indonésie, le Viet-Nam et le Japon sont également parmi les producteurs qui comptent. Le thé peut provenir d’immenses exploitations comme de « petits jardins » où l’on cultive des variétés très recherchées.

 

QUALITE

 

Avantage au  thé vert

Il existe trois familles de thé. Le noir (fermenté) représente 80% de la consommation mondiale. Il est consommé en Occident. Faible en théine (0,8%), il offre une grande diversité de goûts et beaucoup de subtilités. Il est réputé être très digestif (contrairement au café). Le vert, non fermenté, est plus fort en théine. On le classe comme un thé du matin. Semi-fermenté, le Oolong (ou Wulong) est léger en goût et théïne. Il est reconnu comme plus diurétique que les autres  variétés.

Les processus de fabrication influent sur le goût et la teneur en antioxdyants, principalement des catéchines. Juste séché, le thé vert conserve davantage de substances actives, donc de bienfaits pour la santé.

 

Une richesse volatile

Le thé perd très vite son arôme et ses principes bénéfiques à chaque fois que l’on ouvre la boîte, car son oxydation est très rapide. En 10 à12 jours, il perd une partie de son goût et ses anti-oxydants. Seule la théine ne s’évapore pas. En sachet fermé, il est mieux préservé.

 

Quelques variétés célèbres

Darjeeling, Assam et Nilgiri : thés noirs originaires des régions du même nom en Inde

Ceylan : thé noir originaire du Sri Lanka dont l’ancien nom est Ceylan.

Gunpowder : thé vert d’origine chinoise. Son nom anglais « poudre à canon » vient de son traitement en petites boulettes très dures, de couleur vert foncé.

Lapsang Souchong : thé noir chinois, fumé dans un feu d’épicéa et de cyprès, de la province du Fujian.

 

Les grands mélanges

Différents mélanges et assemblages ont été créés, gage d’une qualité stable.

- english breakfast (mélange de Ceylan, Kenya et Assam) – l’afternoon tea, – le chine caravane,

- le mélange anglais, – le mélange irlandais, – l’earl grey (bergamote)

 

Différentes qualités de thé noir

Feuilles entières – La plus haute qualité : Flowery Orange Pekoe (FOP) : bourgeon (Pekoe) + deux feuilles (cueillette fine)

Feuilles brisées - La plus haute qualité : Broken Orange Pekoe (BOP) : présentation homogène et régulière sans morceaux de feuilles plates ou mal fermentées

 

SANTE

des vertus multiples

Riche de multiples substances actives, cette boisson est bénéfique pour l’organisme. Entre autres composants, il contient des tanins, des vitamines – surtout B2, mais aussi PP, K, des minéraux – du fluor (c’est l’un des principaux pourvoyeurs de fluor avec le poisson), du potassium, phosphore, magnésium – et des centaines de substances aromatiques et/ou stimulantes (caféine, théophylline, théobromine…).

Boisson antioxydante

Du fait de la présence de tanins, le thé contient des polyphénols et autres flavanols, également présents dans certains fruits et légumes, l’huile d’olive, le vin rouge et le cacao. Ces flavanoïdes confèrent au thé, en particulier le thé vert, ses propriétés antioxydantes et concourent à lutter contre les agressions des radicaux libres.

Selon diverses études, les flavonoïdes du thé aideraient à réduire les risques cardiovasculaires, en particulier les redoutables accidents vasculaires cérébraux. On cite même leur possible effet contre divers types de cancers. On avance aussi que le thé pourrait également jouer un rôle dans la prévention du diabète et de l’obésité, (réduction du taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang, plus forte résistance à l’insuline).

La théine : la caféine du thé

Comme le café, le thé a des effets psychostimulants (maintien de l’esprit en éveil, accélération du cœur, hausse de la tension artérielle). Mais la présence des tanins tend à neutraliser l’effet excitant de la caféine-théine.

 

Entre trois et six tasses par jour

« Boire entre trois et six tasses par jour est un bon remède pour la santé. Au-delà, ce n’est pas forcément bon. On sait par exemple que le thé empêche d’assimiler le fer », explique un médecin. Il est donc recommandé de boire son thé entre les repas pour permettre l’assimilation du fer alimentaire (en particulier pour les femmes enceintes, enfants, végétariens, végétaliens, etc.).

 

Sources :

29 pesticides dans le thé des chinois. Brice Pedroletti. 24 avril 2012.www.lemonde.fr/planete