Accueil > Santé > Aliments santé > Aliments anti-cancer

Aliments anti-cancer

alguesDe nombreux végétaux sont réputés avoir des effets de prévention contre le cancer.  On peut s’y intéresser,tout en gardant à l’esprit qu’aucun aliment ne peut constituer à lui tout seul un traitement anti-cancer.

 

Divers aliments sont connu pour leurs vertus multiples, tout comme certaines plantes montrent des effets bénéfiques et protecteurs intéressants. Mais il ne faut pas oublier aussi, que certains aliments ou compléments alimentaires, peuvent avoir des effets nocifs à doses mal maîtrisées. Exemple, le bêta-carotène, paré un temps de tous les bienfaits, s’est avéré dangereux à fortes doses.

 

Les champignons

Une étude australienne sur un échantillon de femmes chinoises a  mis en évidence le rôle préventif de champignons sur le cancer du sein. A raison d’une consommation de 10 g par jour, les consommatrices avaient 64% de risques de moins de développer un cancer du sein. Certains centres oncologiques du Japon accompagnent des traitements lourds anti-cancer d’extraits de champignons. Explication : les variétés de champignons asiatiques (shiitaké, maïtaké, reishi…) contiennent des polysaccharides, dont la lentiane, qui renforceraient le système immunitaire. On leur prête aussi des effets de prévention des cancers de l’estomac et du côlon.  A noter que le champignon de Paris et la pleurote sont souvent mentionnés pour leurs effets « anti-cancer ».

 

La curcumine

La curcumine (Curcuma longa), famille du gingembre, aurait des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et… anti-cancéreuses. Elle aurait notamment des effets de protection vis-à-vis du cancer du côlon et du système digestif, mais aussi des cancers de la vessie, du col de l’utérus, de l’estomac, du pancréas, de la peau… Le National Cancer Institute (NCI-USA) en a même fait mention dans ses publications.

Selon certains spécialistes (Dr Jean-Marie Chevallier), il conviendrait de l’associer avec du curry, en raison de la présence de la piperine (également présente dans le poivre noir) qui faciliterait son absorption intestinale. L’association avec le brocolis et le chou accroîtrait ses effets.

 

Les algues

Certaines algues renforceraient les défenses immunitaires ou/et auraient des vertus anti-inflammatoires, anticancérigènes…. Les algues sont formidablement dotés en nutriments : en particulier, en minéraux essentiels (iode, potassium, fer, calcium), mais aussi en protéines et acides aminés essentiels, en vitamines et fibres.

 

Le wakame, ou fougère de la mer, très utilisé dans la cuisine japonaise, en particulier dans la soupe miso, est l’une de ces algues. Cette plante est riche en fibres, en calcium, en oligo-élements, en vitamines… Elle serait bénéfique à de multiples égards (détoxification du système digestif, épuration du sang, peau, cheveux, organes reproducteurs…). Le wakame contiendrait des inhibiteurs de la croissance des cellules cancéreuses (fucoxanthine et fucoidane).

 

Autre algue vertueuse, la nori, utilisée dans la cuisine japonaise et asiatique pour confectionner les Maki et diverses nouilles. Cette algue est riche en protéines, en vitamines, en minéraux, mais aussi en acides gras oméga-3. Parmi les algues comestibles et vertueuses, on cite aussi le kombu, une grosse algue marron servie dans le bouillon japonais ; ou encore la dulse, une algue rouge violette, riche en protéines, en vitamines et en fer.

 

La carotte

Présents dans la carotte, les caroténoïdes, une famille de composés antioxydants parmi lesquels le bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine, ont la réputation de favoriser la prévention de cancers, de maladies cardiovasculaires et d’aider à lutter contre les dégénérescences liées au vieillissement. Diverses études ont montré que le risque de cancer du poumon diminue de façon significative chez les bons consommateurs de carottes (deux à quatre portions de carottes par semaine).  A contrario, la supplémentation en bêta-carotène s’est révélée nocive.

 

D’autres aliments protecteurs

De nombreux aliments sont cités comme pouvant réduire les risques de survenance d’un cancer : le thé vert (contre le cancer colorectal, cancer de la vessie et cancer de la prostate), le soja (contre le cancer du sein), le choux et les brocolis (cancer du sein), l’ail (cancers digestifs), les aliments contenant du bêta carotène ou de la vitamine C (carotte, poivron, kiwi, cassis, orange..)….

 

Sources :

www.passeportsante.net

Sante-az.aufeminin.com/mag/nutrition/d3822.html

Faut-il croire aux régimes anticancer. Martine Betti-Cusso. Le Figaro Magazine 15 mai 2010

www.bio-logique.info

 

Autre fiche : Alimentation et cancer