Le soja

Une culture controversée

Une culture très consommatrice d'eau, de pesticides et d'herbicidesPropulsé par l’envolée de l’élevage intensif, le soja est devenue l’une des principales cultures de l’agriculture mondiale. Non sans dégâts pour l’environnement.

 

 

Les géants agricoles aiment le soja

Les Etats-Unis, premier producteur et exportateur au monde, le Brésil et l’Argentine sont les champions du soja. On produit 264 millions de tonnes de soja dans le monde (chiffres 2010-2011), soit une surface cultivée d’environ1 million de km2 (deux fois la surface de la France). Environ 70% de ces cultures sont des variétés OGM.

 

Le soja OGM

Avec le coton, le colza et le maïs, le soja est devenu l’une des grandes cultures OGM. A l’état natuel, cette plante est en effet très agressée par les ravageurs (punaise, pyrale..), les maladies, les mauvaises herbes… D’où l’envolée des variétés OGM « tolérantes » aux herbicides. Avec une variété transgénique, l’agriculteur n’applique qu’un traitement herbicide contre trois auparavant. Mais les anti-OGM estiment qu’au final, on accentue la dose de pesticides utilisée. Un chiffre parmi d’autres appuie cette analyse : l’Argentine consomme désormais 300 millions de litres Round up, l’herbicide phare de Monsanto, adapté pour traiter son soja OGM.

 

Première source de protéines pour l’élevage

Le tourteau de soja est la première source de protéines du bétail dans les pays industrialisés. L’Union européenne est de très loin la première importatrice, principalement en provenance d’Amérique Latine. Au passage, le consommateur n’est pas très averti que les animaux dont il s’alimente sont nourris dans leur majorité avec du soja OGM.

 

Un fléau pour l’environnement 

Grand consommateur d’eau, de pesticides et d’herbicides, cheval de Troie des OGM, dévoreur d’espaces, la légumineuse est un ennemi pour l’environnement. Au Brésil, c’est la forêt amazonienne qui est menacée. La surface consacrée au soja a doublé en une quinzaine d’années pour atteindre une vingtaine de millions d’hectares. Selon de multiples observateurs, le soja est l’un des « criminels » responsables de la disparition de 20 % de cette forêt. Le coût réel de la protéine végétale se calcule en réalité en milliards de tonnes de dioxyde de carbone rejetées dans l’atmosphère.

 

Sources : www.zonebourse.com

Le monde.fr 24 mai 2012 « 70% de la production mondiale de soja est OGM » www.goodplanet.info Le succès du soja OGM en Argentine booste la consommation de pesticides. 12/12/2011